5 avantages de la technologie cloud (le 4e va vous étonner)

5 avanges du Cloud pour un logiciel de gestion de cabinet dentaire

Tout le monde en parle et tout le monde l’utilise sans même parfois s’en rendre compte ! Au cabinet, le cloud peut, sinon nous changer la vie, du moins drôlement la simplifier… L’objectif : utiliser le meilleur et le plus sûr des technos actuelles pour être efficace ! Vous pourrez ainsi vous concentrer sur le sourire de vos patients.

Tout ce que vous avez de plus précieux, vos actifs financiers comme vos souvenirs de famille sont déjà stockés et accessibles de cette manière (hello les accès bancaires en ligne et les photos dans Google photos). Nous avons pris l’habitude d’accéder à tous nos fichiers et applications n’importe où, n’importe quand et à partir de presque n’importe quel appareil dans notre vie personnelle… alors pourquoi ne pas profiter des mêmes avancées technologiques dans notre vie professionnelle au cabinet ? On se le demande !

Le cloud pour les Nuls

Pour ceux qui seraient passés à côté de l’info, prenons une minute pour rappeler ce qu’est le cloud !

Le cloud désigne l’ensemble des logiciels et des services qui ne nécessitent rien d’autre qu’une bande passante Internet pour fonctionner… et parfois même un simple partage de connexion 4G). Nos fichiers et outils informatiques n’existent plus seulement localement et uniquement sur un ordinateur individuel, mais bénéficient de tout un écosystème en ligne.  Ce qui ne gâche rien, les pure players du cloud proposent des interfaces ergonomiques, conviviales, agréables à utiliser avec une capacité de stockage illimitée.

Découvrons les six avantages pratiques de la migration de votre cabinet vers le cloud :

1. Le cloud dentaire : une sécurité incomparable

Le cloud offre une sauvegarde automatique et une protection optimale des données, contrairement aux logiciels de bureau traditionnels. Avec une méthode classique, les données sensibles des patients sont sauvegardées sur une clé USB ou un disque dur externe. Cela permet de nombreuses possibilités de piratage et de violation des données (voir article Choisir la sécurité du cloud). Sur un serveur traditionnel les failles internes ou externes sont nombreuses. Ici nos données basées sur le cloud sont protégées par plusieurs couches de cryptage et de sécurité. Elles sont hébergées sur deux serveurs physiques, éloignés l’un de l’autre. Ainsi si l’un des serveurs est endommagé, l’autre prend le relais.

Depuis l’introduction du règlement général sur la protection des données (on a tous en mémoire l’entrée en vigueur de la RGPD), la sécurité informatique comme la confidentialité des données sont devenues un enjeu que l’on ne peut plus ignorer. Le cloud computing apporte au cabinet un nécessaire sentiment de sécurité et de gouvernance sur les données. On demande souvent au praticien de se muter en Data Protection Officer sans en avoir les compétences, le temps ou même l’envie ! Il doit pouvoir se reposer sur le cloud et un prestataire de confiance pour s’occuper de son métier… et uniquement de son métier.

2. Une maintenance allégée : du temps pour le cabinet

Avec des mises à jour de logiciels et de systèmes automatiques (et quasiment imperceptibles), plus besoin d’effectuer des redémarrages fastidieux… et plus besoin de seulement s’en soucier ! Inutile d’appeler le service technique ou son informaticien, nous gérons tout. De même : pas de dysfonctionnement à la suite d’une mise à jour et une rapidité enviable. Un correctif est développé et déployé beaucoup plus rapidement que sur un logiciel en local doté d’un outil de mise à jour automatique. La diminution des pannes permet d’alléger la maintenance et de laisser la hotline très rapidement disponible pour les (rares) dépannages. Le fournisseur de services prend en charge directement toutes les mises à jour et la maintenance. Le cabinet peut donc se concentrer sur ses patients et dédier ses ressources sur son cœur de métier.


Très faciles à adopter, les services cloud ne demandent pas beaucoup de temps en ce qui concerne l’apprentissage.

3. Une modernité, une veille permanente… et une aide précieuse à la saisie des actes

Les logiciels récents ont été pensés et agencés pour la CCAM (quand les anciens softs étaient conçus NGAP et ont dû s’adapter). Comme l’air du temps, ils sont plus récents donc plus ergonomiques et simples… alors que les anciens softs ne peuvent pas se réinventer sous peine de déstabiliser leurs utilisateurs. Les logiciels de gestion cloud récents up to date permettent de limiter (voir de supprimer !) les erreurs de cotation. Les guides et pas à pas pour les cotations diminuent drastiquement les rejets. C’est le bon acte au bon tarif pour une facturation plus fluide. Il est possible de paramétrer des enchaînements d’actes types selon le protocole du cabinet.

La génération automatique de tous les devis permet de faire gagner un temps certain à l’assistante administrative.

4. Une empreinte carbone allégée : la planète nous dit merci

Toujours remarqués par leur sens des responsabilités, les cabinets dentaires sont très attentifs et en pointe dans la gestion de leurs déchets et dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les nouvelles applications basées sur le cloud et les échanges d’informations en ligne ainsi que les centres de stockage partagés contribuent à réduire considérablement l’empreinte carbone !

5. Des coûts parfaitement maîtrisés

Les logiciels basés sur le cloud exigent beaucoup moins de temps de saisie pour les assistantes administratives. Les cabinets équipés consacrent beaucoup moins de ressources à l’informatique et à la maintenance… et réduisent les frais externes des logiciels traditionnels. Plus besoin de serveur, quasiment plus besoin d’informaticien (une pensée pour eux !), même s’il faut éventuellement changer un vieil ordinateur ou faire les mises à jour système Windows ou Mac OS. Plus besoin de débourser tous les deux ou trois ans pour des mises à jour matérielles, le seul coût est le prix de l’abonnement mensuel au cloud !

Contenu proposé par Weclever Dental Ex-Ecoodentist

Réservez votre démo en cliquant ici !